Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider

Le label SIRIC

L'Institut national du cancer (INCa) a labellisé huit Sites de Recherche Intégrée sur le Cancer (SIRIC - voir la carte des SIRIC en France ). L'INCa consolide ainsi l’une des mesures phare du Plan cancer 2009-2013 visant à renforcer les moyens de la recherche pluridisciplinaire.

L’objectif du programme SIRIC est de réunir et d’organiser de façon intégrée sur un même site, la recherche fondamentale, translationnelle et clinique, en y associant la recherche en sciences humaines et sociales.

Les SIRIC ont également pour mission de diffuser aux plans local et national les connaissances issues des résultats de leurs travaux. A l'image des "Comprehensive Cancer Centers" des Etats-Unis ou des "Cancer research" britanniques, les SIRIC français visent ainsi à donner une impulsion forte à une recherche pluridisciplinaire de haut niveau et, à terme, à augmenter la performance de la recherche française sur le cancer dans toutes ses composantes : biologique, clinique, humaine et sociale, épidémiologique et de santé publique.

Le financement de l’ensemble des SIRIC est assuré conjointement par une dotation de l’INCa, du ministère en charge de la Santé (DGOS) , et de L'INSERM (AVIESAN) . La dotation est prévue sur 5 ans avec une évaluation à mi-parcours.

Critères de labellisation

Les SIRIC ont été sélectionnés sur la base de leur capacité à réunir et à manager une expertise médicale et scientifique d’excellence, ainsi que des technologies de pointe, autour de programmes de recherche intégrés et cohérents.

Deux appels à candidatures en juillet 2010 et 2011 ont donné lieu à la labellisation par l’INCa de huit SIRIC. Trois grands champs ont été évalués par l’INCa :

  • les aspects organisationnels et structurants
  • les activités scientifiques
  • les activités de transfert et de diffusion des nouvelles connaissances et nouvelles pratiques


L’évaluation des dossiers de candidature a été réalisée par un comité international de 19 experts, présidé par le Pr James Armitage (Nebraska Medical center, USA).